Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un brin d'herbe par Pierre Antoine

Publié le par Laurent Caigneaux

Un brin d'herbe

 

http://verdelais.v.e.pic.centerblog.net/qmo7db2v.jpg

 

 

Au tout début de ce chemin, juste après avoir vu que je n'étais pas mes histoires, une question revenait souvent : suis-je mort ? En effet, j'avais perdu la plupart de mes émotions et, là où auparavant était une vie émotionnelle intense, voire traumatique, il y avait un grand vide, un grand silence.

Suis-je mort ?

Il y avait bien, de temps à autre, une explosion d'amour pur. Il y avait bien des extases – ce qu'Adyashanti nomme « le premier baiser de l'éveil ». Mais, entre ces explosions : le silence. Il y avait le monde tel qu'il est, sans mes histoires.

Suis-je mort ?

Il est grand matin. Je ne dors pas. Je n'ai plus besoin de beaucoup de sommeil maintenant. Pour ne pas réveiller mon beau, je me lève et part me promener sur les bords du canal du midi. Le soleil n'est pas encore levé, le jour lui-même s'éveille à peine. Tout baigne dans la clarté délicate de l'aurore. Un silence ancien, éternel, baigne chaque image, chaque pas.

Je marche le long de l'eau. Soudain : un brin d'herbe. Un brin d'herbe qui ploie sous l'emprise amoureuse d'une goutte de rosée. La lumière du soleil rasant vient embraser la scène d'une blancheur éternelle. Tout est clarté. Partout, la transparence du regard, la douceur du silence.

Vient une pensée : - Que c'est beau !
Je ne ressens rien. Je suis pure vision, pure sensation.
Une contemplation entière, vide.

Et tout s'éclaire : ce vide d'émotion, c'est la place pour le monde. Là où auparavant je mettais mes désirs d'éternité, mes regrets de l'impermanence, là où auparavant je me serais saisi de ce qui est pour le faire mien – en bien ou en mal – créant ainsi des émotions, là où j'aurais tout ramené à ce moi des histoires personnelles, des désirs, des frustrations de conte que nous croyons être nous-mêmes : là était le monde, dans toute sa simplicité glorieuse, dans sa robe de calme et de silence, drapée de l'aube de sa beauté.

La où était ma vie : la vie. Là où était mon expérience : l'expérience. Je voyais pour la première fois. Pour la première fois, la vision, la sensation, étaient des phénomènes purement contemplatifs, sans préhensilité, sans désir de faire sien, de figer, de garder, d'obtenir ou de fuir...

Les choses telles qu'elles sont, la vie telle qu'elle est : ce n'était pas la mort mais la vie pure, la vie sans mélange, la vie dont l'existence même déchire le ciel de sa beauté simple et puissante, la vie dont le battement assourdit les pensées et un jour nous réclame comme ce prix qu'elle a attendu trop longtemps.

Suis-je mort ? Oui, non : qui sait ?

La personne est morte, peut-être. Mais seule la mort meurt, c'est bien connu.

Reste la vie.

La vie pure, la vie inaltérée.

Et le regard où elle s'éploie.


Pierre Antoine

 

Source : link

Publié dans Inspirations

Partager cet article

Repost 0

La fin de la recherche selon Baptiste

Publié le par Laurent Caigneaux

La fin de la recherche

 

http://www.willemsefrance.fr/media/catalog/product/cache/1/image/600x779/5e06319eda06f020e43594a9c230972d/l/_/l_orchidee_colombe_r00010329829_0.jpg

 

 

Dans ce monde nous cherchons tous quelque chose.

Mais pour certains, une recherche a pris une place primordiale dans leur vie.

C’est la recherche spirituelle !

Elle est à la fois le moteur du retour à la maison, mais en définitive, elle devient un obstacle.

Alors demandons-nous, qu’est-ce que la recherche ?

Ici je vais parler uniquement de la recherche spirituelle.

Mais fondamentalement la recherche du bonheur, de la fin de la souffrance, d’un(e) nouveau compagnon, d’une nouvelle voiture ou du nouveau smartphone à la mode reste-la même !

Dans tous les cas  VOUS CHERCHEZ AUTRE CHOSE QUE CE QUI EST !

Être en recherche c’est ne pas être satisfait de ce que vous avez là tout de suite, en ce moment même !

La plupart des chercheurs spirituels ont une idée de ce qu’ils recherchent.

A force de lectures, d’expérimentations, d’idées cautionnées, et parfois d’expériences mystiques ou autres, une idée de ce qu’est l’éveil, l’illumination se forme.

Cette idée est que l’éveil doit être comme ceci ou comme cela !

Il peut y avoir ce genre d’affirmations : L’éveil c’est la fin de la souffrance, des pensées, des émotions négatives, des conditionnements et des croyances…

L’éveil engendre la paix profonde, une grande joie, un bonheur permanent…

Si je ne suis pas tout le temps dans le moment présent, alors l’éveil n’arrivera jamais….

Je vais vous faire une révélation. Je ne sais pas ce qu’est l’éveil !

Pourquoi ?

Parce que je suis l’éveil, et vous l’êtes aussi en ce moment même !

Vous ne pouvez-vous connaître ! Vous ne pouvez qu’être !

Alors pourquoi je ne me sens pas éveillé ? Puis-je vous entendre rétorquer.

C’est parce que vous avez une idée de ce qu’est l’éveil, de ce qu’il devrait être !  Cela engendre la recherche, vous cherchez à rendre réelle votre idée, à atteindre votre objectif !

C’est comme si vous étiez assis sur une chaise et que vous avez lu un livre qui vous explique tout ce que vous allez devoir faire pour vous asseoir sur la chaise sur laquelle vous êtes déjà assis.

Quelle plaisanterie !

Vous avez votre idée de ce qu’est l’éveil. Et je parie que celle-ci n’est pas en adéquation avec  votre vie !

Vous cherchez à ce que cette idée prenne place dans votre vie, que les conditions de cette idée soient actualisées. Vous voulez quelle se concrétise !

Alors vous chercher et vous fournissez des efforts pour atteindre cette idée, cet objectif, et bien sûr quand celui-ci sera atteint alors vous serez éveillé, illuminé et emporté par un tourbillon de bonheur…

Voyez comme tout cela est stupide !

Vous cherchez ce que vous êtes ! Vous vous cherchez vous-même ! Vous êtes l’éveil ! Vous êtes ce que vous cherchez !

Alors comment arrêter de chercher ?

Vous allez chercher à ne pas chercher ?

Encore une fois vous tombez dans un piège, celui de croire qu’il y a un moi qui puisse y faire quelque chose !

Mais cependant il peut être vu toute l’absurdité de ceci !

Comment ?

Comment faire pour arrêter de chercher ?

En ce moment même pouvez-vous constater le désir de connaître la réponse ?

Cette recherche de la fin de la recherche.

Vous voulez savoir comment arrêter de chercher. Il y a un engouement à terminer cette quête !   

Pouvez-vous sentir cette tension de recherche en vous ?

Si je vous dis que l’éveil est déjà là, et qu’il inclut tout ce qui se présente à vous : souffrances, pensées, émotions, peurs, recherche, attente…

Si je vous dis que l’éveil ne va rien changer à votre vie !

Qu’est-ce cela provoque en vous ?

N’y a-t-il pas un refus ?

Un refus de ce qui est déjà là…

Regardez s’il vous plaît !

Restez avec !

S’il vous plaît, prenez quelques minutes et regardez !

Dirigez votre attention vers la ou les sensations dans le corps, ne cherchez pas à les faire partir, rencontrez les avec curiosité, avec amour, embrassez les, enlacez les comme un papa ou une maman qui serre son enfant dans ses bras ! Avec amour !

En posant le regard sur ce qui est en vous, il peut apparaître des pensées, des peurs… qui sont associées à la sensation originelle. Voyez ce que disent ces pensées et ces peurs, regardez ce qu’elles provoquent en vous !

Alors demandez vous ; comment ça serait si ces tensions, ces peurs, ces pensées…. N’étaient pas là ?

Comment vous sentiriez vous si tout cela n’était pas là ?

Ça ne serait pas plus calme plus détendu ?

Vous pouvez peut-être alors lâcher tout ça !

En avez-vous vraiment besoin ?

Peut t’être y a-t-il un attachement à cela ? De la peur de le lâcher ?

Restez avec !

Vous pouvez alors constater que quelque chose observe la sensation, la pensée, la peur ou autres….

Voyez en vous ce qui crée la recherche, la souffrance… Restez avec ces idées, ces croyances, ces peurs, cette attente…

Toutes les souffrances ( psychologiques ) sont dues à des PENSÉES CRUES !

Ressentez la souffrance dans le corps, allez à sa rencontre, et laissez les pensées qui en sont la cause émerger.

Regardez ce que ces pensées créent en vous, et demandez-vous alors ;  ai-je besoin de garder ces pensées ?

En les voyant pour ce qu’elles sont et ce qu’elles créent en vous, alors elles sont lâchées.

Elles sont lâchées car vous avez pu voir toute la souffrance qu’elles créent en vous ! 

Vous avez un sac lourd sur le dos. Vous croyez avoir besoin de ce sac car on vous l’a dit et vous avez lu tant de livre sur les sacs !

Vous le portez depuis tant d’années, alors vous n’y faisiez plus attention !

Mais le poids du sac fait souffrir !

Alors un jour vous commencez à vous poser des questions sur sa réelle utilité.

Vous vous retournez et commencez à l’observer.

Tout d’un coup vous pouvez voir toutes les souffrances que créent le sac, mais vous avez peur de le lâcher !

Oui car tout le monde autour de vous porte un sac !

Même s’il fait souffrir, vous y êtes attaché, cela fait tant d’années que vous le portez !

Le doute s’installe alors en vous.

Vous regardez encore, vous pouvez sentir la peur de le lâcher, que va-t-il se passer si je le laisse ?

En regardant encore vous sentez toute la douleur qu’il vous rend.

Vos deux mains se relâchent et le sac vous glisse petit à petit entre les doigts.

Encore un pas, il tombe !

Vous sentez alors immédiatement un immense soulagement.

Incrédule vous ouvrez le sac.

Vous y trouvez alors ce message : Dans ce sac il y avait toutes vos croyances, vos désirs, vos attentes et vos peurs, maintenant que cela a été vu, vous connaissez la vérité !

Vous savez ce que vous n’êtes pas !

Quand tout est lâché, que reste-t-il ?

Intimement vous le savez ! Vous l’êtes !

Vous avez soif de recherche !

La fin de la recherche, c’est la fin de l’agitation !

Plus vous agitez l’eau de la flaque, plus celle-ci se trouble.

Trouvez en vous la source de l’agitation !

Par cette vision, le mouvement s’affaiblira de lui-même.

Quand l’agitation ne sera plus, que restera-t-il ?

Il restera ce qui a toujours été !

Allez-y ! Buvez !

 

Source : link

Publié dans Inspirations

Partager cet article

Repost 0

Conférence : Le reiki Usui, le lundi 27 janvier

Publié le par Laurent Caigneaux

Conférence :
 
Le reiki Usui, l'art secret pour inviter
 
le bonheur
 

 

Le lundi 27 janvier à  20 h 30, au café le Shanti, 69 rue Berbisey

 

à Dijon

 

 

 

http://img.zphoto.fr/data/photo/48/e5/295287.jpg

 

 

 

Le reiki est à la fois une méthode de soin énergétique par imposition des mains et une méthode permettant de réaliser et vivre la grande paix du cœur et de l'esprit à chaque instant, tel que l'a énoncé Mikao Usui, un japonais ayant mis au point cet art.

Ce temps que je partagerai avec vous, se vivra de façon vivante et interactive sous forme de questions/réponses.
 

 

Nous pourrons notamment échanger autour des thèmes suivant : les origines du reiki, sa philosophie, sa pratique, les séances à soi-même ou aux autres, les initiations, les lignes de sons (kotodama) et les symboles comme clés nous invitant à reconnaître des états de présence au delà de la saisie du mental et de l'identification aux émotions.

Je ferai une démonstration d'une séance sur l'un(e) des participant(e)s.

Vous souhaitez vous apprendre cet art ? Je vous propose de vous former au niveau I lors d'un stage les 15 et 16 février :     Reiki Usui niveau 1, les 15 et 16 février

Participation aux frais : 5 €. Thé et tisane à volonté.

Pour plus d'informations sur le reiki : Le reiki et : Le manuel de reiki de Mikao Usui et les waka (chant de la joie) 

Au plaisir de vous faire découvrir cet art menant à la rencontre de vous même.

Laurent Caigneaux - Thérapeute psycho-corporel
03 80 63 82 72 - 06 89 73 23 52
5 rue Maurice Ravel, 21000 Dijon
http://laurentcaigneaux.over-blog.com/

Publié dans Reiki

Partager cet article

Repost 0

L'intersaison et l'élément Terre

Publié le par Laurent Caigneaux

 

 

L'intersaison et l'élément Terre

 

 

http://nsa08.casimages.com/img/2009/06/01/090601120032840349.gif

 

 

 

 

Les méridiens Rate et Estomac correspondent au niveau énergétique à la saison Terre qui peut se positionner de deux façon dans l'année : en une fois entre l'été (élément Feu) et l'automne (élément Métal) - 25 à 30 j - ou entre chaque saison - 18 j -, je me sens plus en résonance avec cette dernière vision. C'est le temps propice pour revenir au centre de soi, intégrer les expériences vécues dans la saison précédente. 

 

 

"Considérons la physiologie de la Terre qui se caractérise par un mouvement centripète, un retour sur soi, vers soi pour se nourrir ou pour trouver  son confort.

Les pensées terre sont tournées vers les activités nourricières, l’alimentation, la préparation des repas, sur un plan physique. Son énergétique nous pousse à prendre soin du corps par des massages, des contacts avec le sol, le jardinage, les récoltes des fruits et légumes, les cueillettes. La Terre en tant que Yin-nourricier nous offre un support, une stabilité sur le plan corporel, mental et émotionnel.


Astralement la Rate se nourrit aussi des échanges, des relations humaines qui dans le cas de mal vécus, peuvent occasionner des compensations alimentaires, voire des addictions au sucre, au laitages, à l’alcool, aux douceurs. Un relationnel équilibré est l’enjeu de Rate-pancréas, sinon le déséquilibre peut conduire au diabète (mauvaise gestion des sucres), au problèmes digestifs et métaboliques (obésité, anorexie, dyspepsies, gastro-entérites, ulcères …). L’énergie terre peut alors coaguler par centripète ++ et induire des angoisses, des anxiétés ressenties comme des boules dans l’estomac, sous le diaphragme. Il est difficile ensuite de trouver le confort du corps et un réconfort car l'égocentrisme l’emporte sur les échanges et les plaisirs extérieurs. La personne est empotée. Une trop forte quête de sécurité l’empêche de retrouver sa dynamique en relation avec l’environnement, elle peut rester enfermée dans sa coquille. L’activité psychique de la Terre, le Yi    憶  , qui permet de mémoriser chaque situation vécue comme une suite d’instantanés mêlant les ressentis avec le contexte extérieurs, provoque alors un radotage, la personne ressasse, elle s’embourbe dans des pensées redondantes. Le yin perd vite son feu, le yang de Rate ne tire plus son clair de l’énergie alimentaire  et la personne devient vite plus trouble, elle attire des évènements qui la trouble, elle devient perturbée par la turbidité de sa digestion ralentie par manque de yang et de feu digestif (se méfier des aliments trop humide comme les fromages, laitages, fritures, pains). Le rapport aux objets environnants est alors plus heurté, plus brutal, plus empressé, le bois profite de la situation pour mettre la pression face à une Terre qui ne fait pas le poids, grossir semble être la solution pour faire le poids !

La Terre représente aussi le Centre, ce qui explique ce retour au centre à chaque changement de saison.

Le retour au centre permet de vérifier ses illusions et ses désillusions, la différence entre les désirs et les  réalisations concrètes que ce soit sur le plan matériel ou sur le plan relationnel-sentimental. Une stabilité.

Pour construire et entretenir son élément Terre tous les moyens sont bons si ils se basent sur la sensualité, la douceur, et qui conduisent à un contentement, une sensation d’accomplissement. De la préparation des repas après une visite aux étals du marché, au jardinage, à la préparation de confitures, tout ce qui laisse une large place à l’imprégnation du sensoriel"

 

source :link

 

 

 

 

" Correspondances :

 

Direction Centre Note Fa
Planète Saturne Organe Rate-Pancréas
Évolution Transformation Entraille Estomac
Nomination Achèvement de maturité Orifice Bouche
Qualité de l'énergie Conciliante Sens Toucher
Climat Vapeur et humidité Secteur Liquide organiques
Élaboration Enrichir, féconder Trouble Obstruction
Office Pacification Excrétion Salive
Métal Plomb Symptôme Diarrhée
Viande Boeuf Bruit Chant
Graine Maïs, millet Expression Éructation
Fruit Jujube Émotion Pensée
Odeur Parfumée Chiffre 5
Saveur Douce, insipide Couleur Jaune
       
       

 

Dysfonctionnements par excès d'énergie Terre :

 

Les personnes qui y sont prédisposées sont joviales, actives, ont un fort appétit. Elles aiment les plats lourds, les mets sucrés et arrosent le tout d'un verre de trop.

 

Digestion lente - Somnolence après les repas - Transpiration excessive - Indigestions - Douleurs d'estomac - Gastrite - Ulcère de l'estomac - Hernie hiatale - Pancréatite aiguë - Diabète - Colite avec ballonnements et gaz - Diarrhées - Hypertension - Problèmes cardiaques au niveau des coronaires - Artérite des jambes - Obésité localisé principalement autour du ventre - Cellulite - Troubles de l'ovulation (règles irrégulières, oedèmes et prises de poids) - Caries dentaires - Sinusites - Gingivites - Rhumatismes - Eczéma suintant - Mycose buccale - Excitation - insomnie - Gaieté exagérée - Insouciance.

 

 

Dysfonctionnements par manque d'énergie Terre :

 

Les personnes qui y sont prédisposées se trop nourrissent trop sobrement (manque de protéines notamment). Elles sont faibles, fatigables, pâles, frileuses et lentes.

 

Gastralgies Chronique - Digestion lente - Colite du côté droit - Malabsorption - Diarrhée de selles pâteuses ou d'aliments non digérés - Hypoglycémie chronique - Oedèmes - Difficultés pour uriner - Troubles de la prostate - Règles absentes ou en retard - anomalie de la glaire cervicale - Stérilité - Manque d'appétit sexuel - Toux grasse - Asthme avec mucus - Bronchite chronique - Mycose digestive, vaginale ou cutanée - Hypothyroïdie - Dysmorphie (maigreur ou obésité) - Corps froid - Cellulite - Perte de mémoire - Négligence - Repli sur soi - Manies - Obsessions - Mélancolie - Anémie - Déficit immunitaire - Syndrome de fatigue chronique."

 

source : Le guide du bien être selon la médecine chinoise, Yves Réquéna/Marie Borrel, Ed Guy Trédaniel

 

 

Vous vous reconnaissez dans la description de l'article du blog, je vous propose de vous accompagner avec le Jin Shin Jyutsu, pour vous aider à vous harmoniser avec la saison et l'élément Terre et aussi harmoniser le fonctionnement des méridiens Rate et Estomac.


Le Jin Shin Jyutsu ou L'art du créateur à travers l'Homme de compassion est une "méthode" d'harmonisation des énergies agissant aux niveaux physique, émotionnel, mental et spirituel. Il consiste à poser délicatement un ou plusieurs doigts ou la main sur certains points d'acupuncture et à harmoniser le flux énergétique dans le méridien correspondant donc ici les méridiens Rate et Estomac.

La séance dure 1 h 15.

 

Participation : selon ce qui fait sens pour vous.

Je propose ces séances spécifiques de Jin Shin Jyutsu du 13 au 31 janvier. (Plusieurs séances sont souvent nécessaires selon les personnes pour harmoniser l'élément Terre et les méridiens Rate/Estomac)

Les séances ont lieu sur rendez vous au 03 80 63 82 72 ou 06 89 73 23 52. Lors de la prise du rendez vous, merci de préciser que vous venez pour une séance de Jin Shin Jyutsu pour harmoniser l'élément Terre.

 

 

 


 


 

 


 

Publié dans Médecine chinoise

Partager cet article

Repost 0