Pensées positives, de Jeff Foster

Publié le par Laurent Caigneaux

Pensées positives

 

 

http://www.polkagalerie.com/docs/Artistes_associes/Eric-Valli/Eric_Valli-17.jpg

 

 

 

La pensée positive est la version psychologique de la chirurgie plastique pour le corps. Elle ne fonctionne pas.

La pensée positive est en réalité une pensée qui est complètement obsédée par la négativité, centrée sur la négativité, en guerre contre la négativité, ce qui est très négatif, quand on y pense.


La pensée positive masque simplement des défauts, des imperfections, des bizarreries, des singularités, recouvrant l’aspect "sombre" de l’expérience sans jamais réellement s’en occuper, lui faire face, l’embrasser, le guérir, l’aimer. Nous nous sentons peut-être mieux temporairement, mais il n’y a pas de véritables sources extérieures de bonheur.


Le mental dualiste sépare le positif du négatif, la lumière de l’ombre, puis tente de guérir cette blessure qu’il a lui-même créée avec plus de division, plus de guerre. Mais peu importe combien de chirurgie plastique physique ou mentale vous subissez, vous finissez toujours par vous sentir incomplet et loin du Foyer. La guerre ne peut mettre fin à la guerre. L’obscurité ne peut mettre fin à l’obscurité. La lumière est le pouvoir.


Et si vous n’étiez pas du tout le mental ? Et si les aspects positifs et négatifs étaient tous autorisés à aller et venir dans l’immensité que vous êtes, comme des nuages dans le ciel, comme des vagues dans l’océan ? Et si aucune chirurgie plastique, aucun "corps parfait", ou "mental parfait", ne pouvaient jamais vous conduire à votre propre nature, qui brille déjà au sein de l’imperfection apparente ?

La pensée positive crée de la pensée négative. C’est la seule chose à propos de laquelle on puisse être positif.

Publié dans Inspirations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article