L'art de la méditation selon Claudette Vidal

Publié le par Laurent Caigneaux

L'ART DE LA MÉDITATION

 

 

http://michka.my.tripper-tips.com/photo/fleur-de-lotus-700-59792.jpg

Si l'art de méditer est un cheminement que, même les plus grands sages apprennent tout au long de leur vie, s'y initier au quotidien transforme déjà notre regard sur nous-mêmes et sur le monde. Des études démontrent que vingt minutes de méditation par jour pratiqué pendant six à huit semaines diminue l'anxiété et la vulnérabilité à la douleur, la tendance à la colère et à la dépression, renforce le système immunitaire et aide à maîtriser son attention.

Qu'est-ce que méditer ?

Méditer c'est observer ce qui se présente à la conscience, sans imposer quoi que ce soit. C'est prendre une position de témoin, c'est-à-dire être simplement présent à ce qui se passe sans émettre aucune intention. Le témoin ne prétend pas être un agent de transformation, il n'a pas de « prétention ». Il est simplement là et il observe ce qui se passe. Il voit, accueille et ressent.          

Une des caractéristiques de la méditation est qu'elle implique de maintenir une distance avec les objets mentaux ou émotionnels qui se présentent à la conscience. Il s'agit d'être simplement conscient des pensées ou émotions qui se présentent sans s'y attacher et sans les combattre. Il s'agit d'être en empathie plutôt qu'en sympathie.   

Durant la méditation on se rend parfois compte d'avoir été emporté par une pensée. Quand nous pensons, nous ne sommes plus conscient de penser, car nous sommes complètement enfermé dans la pensée. Puis, arrive un moment où nous sortons de la pensée. Il est à ce moment-là possible de réagir au fait que nous étions plongé dans une pensée à partir de deux espaces intérieurs : soit à partir d'une identité moralisatrice et menaçante, soit à partir d'une présence bienveillante et tolérante. Se dire « ah bon ! » à la place « je ne suis pas bon » crée un impact différent sur soi et sur la suite de la méditation.

Méditer permet de revenir à Soi pour accueillir soi, c’est-à-dire son corps physique, ses émotions, ses pensées, ses perceptions, etc.

Il n’y a pas de but à poursuivre lorsque nous méditons. Il n’y a rien à acquérir ou à dépasser. Il s’agit de simplement Être.

 

Source, site de Claudette Vidal : link

Publié dans Méditation

Commenter cet article